Conformément à l’article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne, tout en suscitant :

une évolution technologique et industrielle significative pour toutes les filières du bâti et des équipements,

un très bon niveau de qualité énergétique du bâti, indépendamment du choix de système énergétique,

un équilibre technique et économique entre les énergies utilisées pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.

La Réglementation Thermique 2012 est applicable à tous les permis de construire déposés :

à partir d’un an après la publication des textes réglementaires pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments à usage d’habitation construits en zone ANRU,

à partir du 1er janvier 2013 pour tous les autres types de bâtiments neufs.

 

Pour en savoir plus, http://www.developpement-durable.gouv.fr/Chapitre-I-La-reglementation.html

 

Trois exigences de résultats pour respecter la RT 2012

La méthode de calcul Th-B-C-E 2012 qui a pour objet de décrire le calcul réglementaire n’a pas pour vocation de faire un calcul de consommation réelle compte tenu des conventions retenues, notamment pour les apports, les températures de consigne et les horaires d’occupation.

Cette méthode de calcul utilise comme données d’entrée tous les éléments descriptifs du bâtiment et de ses équipements qui sont définis de façon opposable. Les éléments apportés après la réception du bâtiment ainsi que les paramètres indépendants du bâtiment intervenant dans la méthode sont définis de façon conventionnelle : il s’agit notamment des données climatiques et celles relatives à l’occupation et l’usage des bâtiments.

La réglementation thermique 2012 est avant tout une réglementation d’objectifs et comporte :

3 exigences de résultats : besoin bioclimatique, consommation d’énergie primaire, confort en été.

Quelques exigences de moyens, limitées au strict nécessaire, pour refléter la volonté affirmée de faire pénétrer significativement une pratique (test d’étanchéité à l’air…).

EXPOSANTS

Suivez-nous :

Actualités

  • LOI PINEL 2017 : QUEL PRINCIPE ? QUI PEUT EN BÉNÉFICIER ? Tout contribuable domicilié en France, qui acquiert entre le 1er Janvier 2016 et le 31 décembre 2017 un logement neuf ou en état futur d’achèvement, peut bénéficier du dispositif Pinel. La LOI PINEL ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu pouvant atteindre 6 000 € par an pendant 9 à  12 ans. QUELLE DÉFISCALISATION EN LOI PINEL ? La défiscalisation en loi Pinel est calculée sur le montant du bien immobilier. Elle varie en fonction de la durée…

  • Conformément à l’article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne, tout en suscitant : une évolution technologique et industrielle significative pour toutes les filières du bâti et des équipements, un très bon niveau de qualité énergétique du bâti, indépendamment du choix de système énergétique, un équilibre technique et économique entre les énergies utilisées pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. La Réglementation Thermique 2012 est applicable…

  • Choisir l’immobilier neuf pour son projet présente de nombreux avantages. S’il est vrai de dire que l’on peut avoir un coup de cœur pour l’ancien, faire le choix d’un logement neuf est un pari gagnant pour les futurs propriétaires. Confort, économies, garanties, quels sont les vrais avantages de l’immobilier neuf ? Avant même de devenir propriétaire, une question s’impose : acheter dans le neuf ou dans l’ancien ? Si la tendance est à comparer ces deux possibilités, elles relèvent pourtant de motivations bien différentes. On parlera du charme de l’ancien,…